À l’américaine

2014 – 2016

On pourrait dire de ces filles là qu’elles n’ont pas froid aux yeux. Et pourtant aucune d’elles ne s’aventure à fixer l’objectif. Regard frondeurs certes mais de biais et cachés par plusieurs couches de fard et de rimmel. Regard concentré sur un point fixe qu’elles seules peuvent voir, qu’elles seules doivent voir pour garder l’équilibre. Regard inexistant, pour l’une d’elle, Fatou dans sa chambre de jeune fille est assise sur son lit donnant le dos à l’objectif. Il y a ce tee shirt jaune canari et ce nom de Duchess, nom de son groupe de pom-pom girls, ou, préfèrent-elles, de cheerleaders. En dessous de ce nom, un slogan, en anglais, et qui nous dit « faites-le avec passion, ou ne le faites pas ».

Le photographe Romain Baro explique dans le magazine Vice, qu’il faisait en fait un reportage sur une équipe française de football américain, avant de remarquer ces bandes de filles principalement – les garçons s’y font rares – qui dansent et présentent leurs figures acrobatiques, avant les matches et pendant la mi-temps pour supporter les équipes. Fais-le avec passion ou pas du tout disent les Duchess, slogan que l’on pourrait généraliser à toute la discipline. Romain Baro explique en effet que du terrain de sport, « les adolescentes les plus américaines de l’hexagone » selon le titre de l’article, lui ont ouvert la porte de leur intimité. Celle de leur chambre aux multiples mascottes et médailles. Celle de leur rêve aussi, celui d’un « collectif passionné ». Comme « un concentré dit-il, de leur vie future ». Un rêve de collectif comme il en existe dans bien des discours, et qui se vit ici de manière nécessairement spectaculaire. Avec Passion, sinon rien.

Emilie Chaudet, France Culture


You could say these girls are not shy. And yet none of them venture to look at the camera. Eyes are slanting, of course, but at an angle and hidden by several layers of blush and rimmel. Eyes focused on a fixed point that only they can see, that only they have to see to keep their balance. A non-existent gaze, for one of them, Fatou in her maiden bedroom is sitting on her bed with her back to the lens. There’s this canary-yellow T-shirt and the name of Duchess, the name of her cheerleading squad, or, they prefer, cheerleaders. Underneath this name is a slogan, in English, that tells us « do it with passion, or don’t do it ».

Photographer Romain Baro explains in Vice magazine that he was actually doing a report on a French American football team, before noticing these bands of girls mainly – boys are rare – who dance and present their acrobatic figures, before games and during half-time to support the teams. Do it with passion or not at all, say the Duchesses, a slogan that could be generalized to the whole discipline. Indeed, Romain Baro explains that from the sports field, « the most American teenage girls in France » according to the title of the article, have opened the door to their intimacy. The intimacy of their bedroom with its many mascots and medals. Their dream too, that of a « passionate collective ». Like « a concentrate, he says, of their future life ». A dream of a collective as it exists in many speeches, and which is lived here in a necessarily spectacular way. With Passion, if not nothing.

Emilie Chaudet, France Culture