dima
  • À l’américaine

    2014-2016

    On pourrait dire ces filles là qu’elles n’ont pas froid aux yeux. Et pourtant aucune d’elles ne s’aventure à fixer l’objectif. Regard frondeurs certes mais de biais et cachés par plusieurs couches de fard et de rimmel. Regard concentré sur un point fixe qu’elles seules peuvent voir, qu’elles seules doivent voir pour garder l’équilibre. Regard inexistant, pour l’une d’elle, Fatou dans sa chambre de jeune fille est assise sur son lit donnant le dos à l’objectif. Il y a ce tee shirt jaune canari et ce nom de Duchess, nom de son groupe de pom-pom girl, ou, préfèrent-elles, de cheerleaders. En dessous de ce nom, un slogan, en anglais, et qui nous dit « faites le avec passion, ou ne le faites pas ».

    Le photographe Romain Baro explique dans le magazine Vice, qu’il faisait en fait un reportage sur une équipe française de football américain, avant de remarquer ces bandes de filles principalement – les garçons s’y font rares – qui dansent et présentent leurs figures acrobatiques, avant les matches et pendant la mi-temps pour supporter les équipes. Fais-le avec passion ou pas du tout disent les Duchess, slogan que l’on pourrait généraliser à toute la discipline. Romain Baro explique en effet que du terrain de sport, « les adolescentes les plus américaines de l’hexagone » selon le titre de l’article, lui ont ouvert la porte de leur intimité. Celle de leur chambre aux multiples mascottes et médailles. Celle de leur rêve aussi, celui d’un « collectif passionné ». Comme « un concentré dit-il, de leur vie future ». Un rêve de collectif comme il en existe dans bien des discours, et qui se vit ici de manière nécessairement spectaculaire. Avec Passion, sinon rien.


    Emilie Chaudet, France Culture